20 km de Lausanne – édition 2010

Samedi après-midi, après avoir été snowboardé la matinée, je me rends en compagnie de mon petit cousin à Lausanne. Je dois participer à l’épreuve des 20 km, formant une boucle à travers la ville, autant connue pour son accueil du siège du CIO que des pentes qui parsèment ses rues. D’ailleurs, par endroits, on se croirait vraiment à San Francisco, surtout lors de belles journées ensoleillées.
Après une grosse heure de route, nous arrivons sur les berges du Leman et trouvons tant bien que mal le parking et le départ. Il faut dire que ma connaissance de Lausanne reste à améliorer, malgré mes 6 mois d’études dans cette ville. Après avoir retiré mon dossard en quelques secondes, grâce à un dispositif au top, je file récupérer le t-shirt offert pour la participation à la course. Là, cela s’annonce plus compliqué, je ne trouve pas mon chemin du premier coup, et cherche tant bien que mal le bon stand dans le village « sponsor » de l’organisation.

Cette année, le maillot est vert pal, avec des inscriptions beiges, j’aime beaucoup. D’ailleurs, j’ai décidé de faire la course avec.
Après avoir bu un coca-cola à la buvette (quoi, comment ça pas une bière ? Nan, mais faut rester sérieux quand même…) je retourne à la voiture me changer, et quitte mon cousin par la même occasion.

L’échauffement…

J’adresse un bon point à l’organisation, pour avoir mis à disposition plusieurs terrains de foot pour les sportifs. Au moins, j’aurai pris mes marques directement pour m’échauffer, toujours de la même façon, celle que j’ai apprise lors de mes longues années de footballeur.

Details

la der de l’année !

La station de ski d’Avoriaz ferme ce week-end. N’ayant pu aller snowboarder à Verbier il y a 15 jours suite à la grêve SNCF, je m’étais mis en tête de faire la fermeture de la station, de sortir une dernière fois ma planche à neige avant de la ranger, pour 8 longs mois…

Vendredi soir, ayant fini à temps l’ensemble de mes prérogatives pour la fin de semaine, je sors du travail en courant, enfourne un vélib et attrape ma valise en passant chez moi et me rend Gare de Lyon pour enfin prendre mon TGV. C’est que j’en ai rêvé toute la semaine de ce TGV…  Pas moyen de le louper, de ne pas l’avoir.

Details
FiveFingers – Vibram

fivefingers by vibram

Lundi soir, en sortant du travail, j’avais rendez-vous avec Peter, représentant de la marque Vibram, afin de tester un des modèles qu’il propose : Les fivefingers.

Comment ai-je découvert cette paire de chaussures ? Tout simplement par l’intermédiaire de Mathieu, un copain lausannois, qui en a un peu marre que je fasse beaucoup de sports, aux dépens des soirées qu’il organise tant bien que mal. Un jour, il me lance un lien vers ces chaussures avec un petit mot du style « toi qui court tout le temps, essaie donc ça ! »

Un petit tour sur le site, conquis par le principe, je me lance donc dans un test de ce produit. Les FiverFingers de vibram ont été le plus gros buzz outdoor des dernières années

Details

cet été … direction l’inde !

Maintenant que mon visa est validé, tout comme ma demande de vacances, je peux vous annoncer que je pars cet été pendant plus de trois semaines en Inde. Au programme, trois étapes : Bombay (Mumbay), Pune, (où je retrouverai mon frère), Goa et ses plages, puis direction New Dehli et le Taj Mahal, et enfin,…

Details

un week-end au parc de St-Cloud en Columbia Ravenous

Avant le 20 km de Lausanne samedi prochain, je voulais profiter un peu de Paris pour y voir des amis et faire un petit peu de sport, principalement de l’aviron. Bon, au final, j’ai un peu trop vu les amis et ne suis pas allé à l’aviron. Cependant, j’ai pu parcourir de long et en large le parc de Saint-Cloud, que je connaissais que pour son espace vert au bord des quais. Plusieurs collègues m’en avaient parlé pour leurs entrainements typés trail, avec des montées, des descentes, des montées, des descentes… C’était donc le moyen parfait pour tester la nouvelle paire de chaussures de trail, la Columbia Ravenous. Il y a quelques semaines, Fabrice, de runonline , m’avait proposé de tester ce modèle de la marque, le premier conçu spécialement pour le trail. Curieux par nature, c’est avec enthousiasme que j’ai accepté.

Details

des interrogations en pagaille

À un peu plus d’un mois du trail des Allobroges, je commence sérieusement à me poser beaucoup de questions… qui ne trouvent pas forcement de réponses adéquates. De plus, ma méconnaissance de trail d’une difficulté comparable ne m’aide pas beaucoup.

Pour commencer 2010, je pensais bien préparer ma rentrée avec une bonne préparation hivernale, en baissant le rythme au niveau kilométrage et en travaillant qualitativement la VMA sur piste, ce qui devait se conclure par un test sur 10 km, à Vincennes.

Details
Asics foot id

asics foot id

En trainant dans les allées du Paris marathon expo 2010, je suis tombé sur le stand asics. Vous allez me dire, on ne peut pas le louper, c’est le plus grand de l’évènement. En dehors de la vente de matériel de sport plus ou moins spécialisé pour le marathon, asics fait la promotion du gel utilisé dans les chaussures et mets en avant l’« Asics foot id ».

Mais qu’est-ce donc ?

C’est un stand proposant :

  • Une analyse la foulée.
  • Une numérisation 3D des pieds.

Vu la queue à l’entrée du stand, les organisateurs obligeront le choix entre une des deux animations. J’ai choisi l’analyse la foulée. L’épisode de ma tendinite aurait nécessité un passage chez le podologue, je ne sais toujours pas si ma foulée est plutôt pronatrice, universelle ou supinatrice.

Details