l’ultra-trail, un sport olympique ?

jo_drapeauAu petit matin, en lisant « endurance trail », je me suis fait la remarque suivante : « bon, ok, le trail et l’ultra-trail sont en train de se professionnaliser petit à petit… y a même des championnats de France, du monde… », mais quid d’une participation olympique ?

Si je devais choisir, je privilégierai l’ultra-trail au détriment du trail, car les courses sur toutes les distances possibles en dessous du marathon sont déjà au programme de chaque JO d’été. De plus, il pourrait y avoir une confusion entre trail et cross dans l’esprit des spectateurs.

Details

rickshawrun automne 2011

Comme disait Fabrice dans un précedent commentaire, « on sent que cela me titile » à propos de l’aventure avec un grand A… Il n’avait pas tord, je quitte la France en septembre direction l’inde (encore !), afin de participer à une petite course de rickshaw avec Aurélien dans l’équipe nommée « Have You Met Tuk ? ». 5000…

Details

La traversée du Zanskar – le film

En lisant ma blogroll Google Reader, je tombe sur un article du blog ZeOutdoor où Celine, l’auteur, fait un descriptif des films d’aventure à l’affiche au mois de février. Je note la présence d’un film nommé « la traversée du Zanskar »… Le Zanskar est une région voisine du Ladakh, et porte son nom grâce au fleuve éponyme. Cette contrée est une des plus arides et des plus froides de l’Hymalaya. Entouré par des sommets de plus de 7000m, elle ne reçoit pas beaucoup d’eau des moussons annuels. Elle est célèbre grâce (ou à cause) des treks estivaux ou hivernaux proposés dans la région.

Naturellement, la possibilité de pouvoir revoir certaines images similaire à mon voyage de l’an dernier m’a premièrement séduit. L’histoire concerne le voyage d’un monk (moine bouddhiste) voulant mener des jeunes enfants de cette région à Manali, dans une école afin qu’ils reçoivent une éducation. On y voit comment l’expédition se monte, les différents chemins possibles et son déroulement.

Details

veillée du bois : Lafuma … ahhh ben pas là !

logo team outdoorHier soir avait lieu la seconde veillée du bois organisée par le magasin Team Outdoor. Parti un peu tôt du travail, j’arrive en avance. J’en profite alors pour faire le tour du magasin et des soldes en cours. Je retrouve Fabrice du côté de la cabine d’essayage. Alors qu’il me donne une paire de Columbia Ravenous Stability 2011, ainsi que 2 tshirts de la même marque, Agnès vient se fendre en excuse en annonçant l’absence de Lafuma ce soir et ce, pour la seconde fois à priori. N’ayant pas prévenu Agnès de ma présence, j’avais prévu de quoi palier à un manque de chaussures. Je choisi alors de changer le thème de la veillée et de m’équiper « Columbia ».  J’enfile donc les Stability et le tshirt manche courte, celui-ci est super light et tout doux, je sens qu’une belle histoire d’amour vient de commencer entre lui et moi.

Details

Aux sommets du monde

aux sommets du monde Voici un nouvel article concernant un livre, que j’ai dévoré en quelques jours.

Synopsis :

Alors qu’il occupe un poste de cadre supérieur dans un grand groupe automobile, Sylvain Perret fait le choix de quitter travail, carrière, maison, amis, famille, petite amie, pour partir autour du monde, gravissant au passage le point culminant de chacun des pays traversés.

A la suite de la découverte d’un cancer chez son père, il imagine un système de collecte au profit de la lutte contre cette maladie qui va prendre une importance grandissante dans son expédition.

De la chaleur étouffante de la jungle malaise au froid mortel du plus haut sommet des Andes, du piège des crevasses du Caucase au panorama des arêtes des Carpates, il nous entraîne dans une aventure touchante, haletante ou hilarante, tout simplement humaine.

Details

les foulées de Vincennes 2011 : les 10 km

foulees_vincennesPremièrement, je tenais à m’excuser auprès de mes fans (il doit y en avoir quelque part quand même non ?) car j’avais toujours dit que je ne payerais pas pour courir une course sur Paris et me voilà au départ des 10 km des foulées de Vincennes. Ceci s’explique par une envie de me tester sur cette distance, et de la proposition de JF, coach SFR, de s’inscrire en masse pour cette épreuve. De plus, aller en province pour courir sur une distance si petite, c’était un peu du gâchis de billets SNCF.

Voilà pour les excuses, revenons à la course… ou plutôt l’avant course. Après avoir été au stade de France voir la victoire de l’équipe de France de rugby face à l’Écosse, je mange chez Aurélien avant de sortir boire un verre. Je retrouve Benoit (35 min 00 s au 10 km) qui se moque un peu de moi avec mon objectif « sous les 40 ». 1 h du matin, je décide alors de rentrer, en vélib où je me perds dans Paris. Les cuisses font mal, car je suis « à fond » et je me dis que ce n’est pas forcement gagné pour la course le lendemain.

8 h 11, je réveille en sursaut. Pas de traces du réveil (qui est d’ailleurs éteint). Il est temps de se lever et de se préparer. J’arrive alors un peu en avance sur les lieux, j’y retrouve le Team SFR section Running. Avec plaisir, je revois mes anciens copains d’entrainement et surtout Gilles (record à 39min50 sur 10km), avec qui j’ai usé le couloir du stade d’Issy-les-Moulineaux pendant de longues séances de fractionnées. Gilles sera donc mon lièvre, je l’annonce, il n’a pas le choix.

Details