Coupe du monde de ski 2012 – kandahar – Chamonix

départL’an dernier, j’avais été à Chamonix pour voir la descente de coupe de monde de ski organisé par la FIS sur la célèbre Verte des Houches en compagnie de mon frère et de Yohann. Le lendemain, j’étais retourné avec Yohann voir le super combiné, épreuve composé d’une descente (sur la même piste) suivi d’un slalom. Cette épreuve couronne le skieur le plus polyvalent, celui qui sera capable de mettre les skis à plat dans la descente à plus de 120 km/h et celui qui sera aussi capable de mettre les petits skis et d’enchainer les virages serrés entre les piquets. Malheureusement, cette dernière épreuve est vouée à disparaitre. Cette année, c’est la dernière saison complète de super combiné. L’an prochain, seul 2 sont au programmes : Wengen et Kitzbuhel, puis plus rien l’année suivante. C’était donc la dernière occasion pour voir un super combiné à Chamonix, autant dire que nous ne l’avons pas loupée. (un peu d’histoire sur le ski, la piste kandahar et le combiné)

Details

Pourquoi je me traine en fond de classement en ski alpinisme

Alors que le classement du challenge MountainSkiTour vient d’être mis à jour, je me vois classé  283 e sur 337 participants classés. Pour le moment ce classement ne veut rien dire vu qu’il faut avoir participé à minimum 6 courses pour être classé à la fin de la tournée. Enfin, il donne une bonne idée du niveau de chaque skieur. Chaque résultat de course (classement) est pondéré suivant le parcours et celui qui a le moins de point possible est en tête. Je marque 132,95 points pour la grimpée du loup à la Clusaz et  128,09 points pour la grimpée aux grandes platières à Flaine, ce qui fait une moyenne de 130,52 points.

Details

Analyse du risque d’avalanche lors d’une sortie de randonnée à ski

Suite à une remarque de Vinvin20 et de Léna à propos de la potentielle dangereusité vis-à-vis des avalanches de ma dernière sortie en ski de randonnées, je tente dans cet article de vous expliquer comment estimer le risque d’avalanche sans être un expert en la matière. Cet article reprend le très bon article paru sur le blog nospot, lui même issu du hors-serie de montagne magazine hiver 2009. J’ai juste supprimé certains passages pour simplifier la compréhension. Mes remarques expliquant mes choix apparaissent en vert, elles n’engagent que moi et pourrait contenir des erreurs, si tel est le cas, n’hésitez pas à intervenir dans les commentaires. C’est aussi comme cela que l’on progresse.

Werner Munter a mis au point une stratégie dont l’objectif est pour le skieur de réduire la probabilité d’être pris dans une avalanche. La « méthode Munter » repose sur deux démarches simples qui se complètent afin d’aboutir à une décision de type oui ou non (j’y vais ou je change d’itinéraire).

Details

Bénévole pendant les rocs d’oche – course de ski alpinisme au coeur du chablais

les concurrents à la montéeComme chaque année, la section compétition du CAF Léman nommée Les Vorosses organise la compétition de ski alpinisme des Rocs d’Oche le 29 janvier 2012. Comme pour chaque course, le besoin en bénévole est important, afin d’assurer l’accueil des concurrents, la remise des dossards, le balisage de la course, faire la trace, l’aiguillage des concurrents, les ravitaillements et j’en passe. Etant membre du CAF et bien sur fervent supporter des bénévoles lors des différentes compétitions sur lequel je suis concurrent, je me porte volontaire les 2 bras levés !

Lors de la montée aux grandes platières, je rencontre par hasard Vincent, le chef de secteur où je suis affecté sur le parcours de la course. C’est sur l’arrête de Pelluaz, au coeur de la station de ski de Bernex que j’officierai. Ce bénévolat se déroulera en 3 temps.

Details

Montée des Grandes Platières – Flaine

montée des grandes platièresSeconde course de ski alpinisme de l’année, c’est à Flaine que cela se déroule. Autrement dit, presque à l’autre bout du département. Le 27e BCA des chasseurs alpins sont à l’organisation. Départ de la maison à 16h45 direction donc la station de Flaine, que je ne connais pas… Arrivé aux Carroz d’Arraches, la route commence à s’enneigé un peu trop. Je réduis l’allure et je monte tranquillement, les touristes mettent les chaines, les accidents se multiplient… au moins 3 cartons sur la seule montée. J’arrive finalement à 18h15 dans la station. Le temps de me changer, de dépanner un collègue du CAF Leman en panne de frontale (merci la CCC d’en imposer 2 en matos obligatoire) et de chercher l’endroit du retrait des dossards et le départ. C’est un peu confus, il faut que je trouve un centre commercial et un ascenseur public à l’intérieur. Finalement l’ascenseur est HS…

Details

Une fondue au refuge de bise (1 502m)

fondue entre potesDepuis quelques années, on discutait avec Thibault d’aller manger une fondue dans un refuge, entre copains… Comme chaque grand projet du genre, c’était resté au stade du projet « au fond du carton » jusqu’à ce que le sujet revienne sur le tapis lors d’une soirée anniversaire. Je me renseigne alors au CAF du Leman à propos du refuge de Bise. Le refuge est ouvert, mais non gardé pour l’ensemble de l’hiver. Ce coin, je le connais bien, on y avait bivouaqué pendant le raid aventure chablaisienne. Un petit tour des disponibilités de chacun et la date du weekend du 20-21 janvier était parfaite. A la base, on devait monter avec Ben et Thibault le vendredi soir et les autres copains devaient nous rejoindre dans la journée du samedi tranquillement pour faire la fondue la samedi soir. La météo n’étant pas au top, et un départ précipité pour l’Autriche pour Ben et Franck (compétition de ski freeride) chamboulera le programme.

Details

L’entrainement au ski alpinisme… un sport dangereux !

dameuse au travailL’an dernier, alors que je commençais à faire du ski alpinisme, principalement en remontant le long des pistes de ski, le matin, le soir, en journée… je me suis posé la question quant à la responsabilité en cas d’accident avec un skieur ou, le soir, avec une dameuse et son fameuse câble d’acier.

Après avoir interrogé quelques stations de ski, des compagnies exploitatrices de remontées mécaniques, des municipalités et des employés pratiquants. Le constat est assez simple :

Details