patrouille des glaciers

La patrouille des glaciers – où voir la course ?

La Patrouille des Glaciers (PDG) est une course militaire internationale de ski alpinisme de l’Armée , ouverte également aux patrouilles civiles. La course se déroule de Zermatt à  (parcours Z) respectivement d’Arolla à   (parcours A). Elle doit être accomplie en une seule étape. Du 25 au 28 avril, il sera possible de voir les concurrents sur le parcours, long de 53 kms, à travers les alpes, avec 2 passages à plus de 3 000 m d’altitude, les concurrents devront grimper près de 4000 m de D+ !

Cet article a pour but d’aider les spectateurs voulant se rendre sur la course pour supporter les concurrents, ou tout simplement s’imprégner de l’ambiance, Ayant tenté la Pierra-Menta en spectateur et ayant vu comment il est difficile de trouver le bon endroit / bon timing pour être sur la course quand les meilleurs passeront, voici quelques infos qui vous aideront je l’espère.

Où donc se rendre en tant que spectateur (directement en voiture) ?

Details

La patrouille des glaciers 2012 – l’application mobile et le suivi en ligne des concurrents.

google play - l'application patrouille des glaciersLa Patrouille des Glaciers (PDG) est une course militaire internationale de ski alpinisme de l’Armée Suisse, ouverte également aux patrouilles civiles. La course se déroule de Zermatt à Verbier (parcours Z) respectivement d’Arolla à Verbier (parcours A). Elle doit être accomplie en une seule étape. Cette course unique se caractérise par la longueur et l’altitude du profil du parcours ainsi que les exigences du milieu alpin. Jugée comme la course de ski-alpinisme la plus difficile au monde, elle se déroulera du 25 au 28 avril 2012. Longue de 53 kms, à travers les alpes, avec 2 passages à plus de 3 000 m d’altitude, les concurrents devront grimper près de 4000 m de D+ !

Details

montée du linga – Chatel

linga vertical 1000 classic 2012Dernière montée sèche de l’année, c’est aussi la plus longue du circuit MountainSkiTour. Le format proposé est bien différent des autres courses. Plus long, 1000 m de D+ contre 600-800m d’habitude, le matin au lieu du soir après la fermeture des pistes…

La veille au soir, la pluie est tombée en force sur le nord des Alpes, humidifiant la neige sur le bas des pistes, et recouvrant les sommets d’un petit voile blanc encore bien apprécié, malgré la saison. Arrivé sur les lieux en avance, je profite de l’échauffement pour tester l’accroche des peaux sur le premier mur. Ça tient plutôt bien malgré 2 petites zipettes. Une zipette, c’est quand la peau ne tient pas sur la neige et glisse dans le sens de la piste.

Details

10 km de Thonon-les-Bains 2012 : mon premier abandon…

Dimanche c’était jour R pour la Runnosphère, le jour où Clara et Nicolas s’unissaient, décidant de porter le même dossard pour un ultra de la vie, sans fin celui-ci, ni vainqueur, ni vaincu. J’aurai voulu être là pour participer à ce mariage mais ma banquière en a décidé autrement.

Dimanche, c’était aussi le second rendez-vous de l’année du club des foulées Chablaisiennes. Suite au vote général concernant mon programme 2012, je n’avais pas prévu d’y aller, mais la forme actuelle m’offrait des perspectives de record sur la distance, puis c’est aussi participer à la vie du club que de participer aux courses annuelles. J’avais donc 2 choix, soit tenter le record, soit faire le lièvre pour qu’un membre du club batte son record.

Details

La montée du crôt 2012

montée du crôt - le parcoursUn an après… un an après ma première compétition de ski-alpinisme… enfin, de montée sèche à ski 🙂 La différence entre une montée sèche et une course de ski alpinisme ? La course de ski alpinisme nécessite des techniques d’alpinisme du style « passage sur des arrêtes skis sur le dos », « mise en place de crampons sous les chaussures », « utilisation de longes pour s’assurer sur une corde fixe »… Enfin, là, le but n’est que de grimper à fond les ballons avec les skis sous les pieds.

Pour en revenir à nos moutons, il y a un an, je rentrai de Paris après avoir pris une demi-journée pour participer à cette course, à Avoriaz. L’heure est donc au bilan, il viendra un peu plus tard, mais il est sûr que je vais pouvoir comparer mes 2 performances, même si elle reste relative à leur niveau et que le parcours n’est pas le même par rapport à l’an dernier. Un petit email de l’organisation la vielle du départ de la course annonce :

Suite au démarrage des travaux de la gare de téléphérique d’Avoriaz, le parcours de la Montée du Crôt sera modifié cette année. L’arrivée n’aura pas lieu dans la station d’Avoriaz, mais au pied du stade d’Arare au niveau de la cabane de la flèche (pour ceux qui connaissent!) Cette modification provoque une augmentation de dénivelée de +/- 100 mètres environ

Details

Une journée à la Pierra-Menta

Pierra Menta 2012 - journée du vendrediÀ Arrêches-Beaufort se tenait la 27e édition de la Pierra-Menta en fin de semaine dernière. J’avais dit que j’aurais bien aimé aller voir la course en spectateur et le fait d’avoir une voiture disponible le vendredi, et de savoir que quelques connaissances étaient inscrites, il ne me fallait pas plus de raisons pour y aller. Réveil à 4 h 30, 5 h les skis dans la voiture, le plein d’essence et c’est parti pour 2 h de route direction « la mecque du ski alpinisme ». Le but est d’arriver avant le départ, pour pouvoir suivre le conseil de Lionel sur le forum « courir en Savoie ». Son conseil ? Monter vers Roche pastire ou passage de la charmette ou l’on verra passer les concurrents une première fois, et ensuite filer sur l’arête direction col du couvercle, col des meudes, ou tu pourras les voir une seconde fois. Sur le papier, c’est facile ! Une carte IGN imprimée et let’s go !

Details

Montée des Perrières – Les Gets

Les gets - montée des perrièresÇa y est… je viens de rentrer de ma « pire » course de ma saison de ski-alpinisme… Elle a eu lieu aux Gets (lire Gets à l’Anglaise, comme le verbe « to get », parce que la station est surpeuplée d’anglais). J’aime bien cette station, il y a toujours un parfum de compétition quand je m’y rends… que ça soit pour voir mon cousin faire les championnats du monde de VTT de descente, pour un raid, pour une étape du critérium du Dauphiné Libéré (vélo) ou pour une montée sèche en ski alpinisme par exemple…

Details

Etude du niveau des participants à la pierra-menta en trail

Pierra-MentaDans une semaine débute la Pierra-Menta. C’est une des plus grandes compétitions internationales de ski alpinisme, qui se déroule chaque année au mois de mars depuis 1985, à Arêches-Beaufort en Savoie sur les pentes du Grand-Mont. Un total de 10 000 mètres de dénivelé positif, sur quatre jours, dans des sublimes décors d’arêtes enneigées, enchaînant les montées harassantes (jusqu’à quinze sommets de 2 000 à 2 687 mètres) et les descentes vertigineuses. Elle est considérée avec la Patrouille des Glaciers (Suisse) et le trophée Mezzalama (Italie) comme La course à faire dans sa vie en tant que skieur alpiniste. 

Details

1 500 commentaires !

Merci à IsaVincent pour cette 1500ème contribution ! C’était la toute première de leurs parts… (oui oui, ils sont 2 !) Je peux vous dire que je suis super content, vous aviez mis presque deux ans pour atteindre 1000 commentaires, et il n’aura fallu à peine plus de 4 mois pour atteindre les 1500 ! En plus, les visites ne cessent…

Details

Montée des lanches – Thollon-les-memises

Vendredi soir avait lieu une nième course de ski alpinisme. Cette fois-ci, celle-ci ne fait pas partie des 2 challenges auxquels je participe cette saison, enfin, juste pour le plaisir, sans aucune prétention au classement final, hormis ne pas finir dernier. Je me suis rendu sur cette course à cause de sa proximité de mon domicile, puis j’avais à coeur de remettre un peu les pendules à l’heure après une « contre-performance » à Megève. Enfin, plutôt une course où j’avais plus souffert que pris du plaisir et je n’aime pas ça. Ma petite série de soucis avant course continue, cette fois-ci je n’avais pas réussi à m’inscrire en ligne sur le site de la fédération. Heureusement que l’organisation est réactive et conciliante.

J’arrive avec une heure d’avance sur le départ. Le temps de récupérer le dossard et je colle les peaux sous les skis pour m’échauffer et pars repérer la première partie du parcours. C’est la partie la plus dure, ça monte très fort et à cause du manque de neige dans un virage (le second sur le plan de la course), on aura le droit à un portage le long de la piste. Le parcours fait 600 m de D+ pour 2,4 km, uniquement de la montée, soit une pente moyenne de 25 %.

Details

Répartition temporelle des coureurs à l’UTMB

Alors que je me demandais quel temps visé en 2013 pour l’UTMB (oui, je sais, j’ai encore le temps d’y penser), je me suis lancé dans une petite étude des classements de ces dernières années. J’avais en tête la répartition « gaussienne » des coureurs sur le marathon de Paris (que l’on retrouve sur tous les marathons en faite. On la retrouve aussi sur les 10kms, 20kms, semi-marathons.).

Repartition temporelles des coureurs au marathon de Paris 2008
Répartition temporelle des coureurs au marathon de Paris 2008

Je m’étais dit qu’en réalisant le même travail sur la CCC 2011 et sur les autres versions de l’UTMB, je pourrais placer mon résultat CCC 2011 sur les courbes UTMB pour en déduire une plage de temps à viser. Un autre moyen de vérifier le rodiomètre en quelque sorte.

Details

La Montée Emile Alais – Megève

montée de Megève4e course de ski alpinisme de la saison, 4e montée sèche… Cette fois-ci c’est à Megève (74) que je me rends. Pour une fois, le départ est à 18 h, et il faut être sur le lieu du retrait du dossard avant 17 h 45 maximum, car un bus nous amènera sur le lieu du départ. Je viens à peine de rentrer de ma sortie au col de Planchamp d’Oche. Le temps de manger, et de faire une petite sieste de 20 minutes qu’il faut déjà remettre les skis dans la voiture. Quelques touristes sur la route, ça n’avance pas. C’est affreux en ce moment. J’arrive à 17 h 20 à Megève. Le temps de garer l’automobile, prendre les skis et les peaux de phoque et d’aller chercher mon dossard, je suis pile-poil à l’heure. Comme pour les 3 précédentes courses, il faut qu’une blague me soit faite… cette fois-ci, l’organisation n’a aucune trace de mon inscription… Sympa ! Pourtant j’ai payé sur le site de la fédération française de la montagne et de l’escalade.

Details

Col de Planchamp d’Oche – 1996 m

le col de planchamp d'ocheJeudi, me propose une sortie randonnée à ski dans les environs. Le lieu n’est pas encore précis, mais il devrait tourner autour du vallon d’Oche. C’est donc directement sans trop réfléchir que j’accepte la sortie. Finalement, le pas de Darbon se transformera en col de Planchamp d’Oche, entre le château d’Oche et la Dent d’Oche.

Le départ est donné un peu tardivement, vers 9 h 20, depuis le bas des pistes des skis de Bernex, direction la Fetuière. On prendra à gauche à travers les bois direction les chalets d’Oche. En gros, c’est le chemin inverse de celui réalisé lors de la sortie raquette avec la Runnosphère jusqu’aux chalets d’Oche avant de poursuivre la route vers le col. Le vallon est d’une beauté rare, recouvert de son manteau blanc. C’est la première fois que je le vois ainsi. Ça faisait partie de ma liste « à faire avant de mourir », voila donc un item en moins. 

Details

Calculer sa VMA ascensionnelle et qu’en faire ?

La , ou Vitesse Maximale Aérobie, est la vitesse à partir de laquelle on sollicite 100 % de sa consommation d’oxygène, celle que l’on peut tenir 5 à 8 minutes. Tout le monde la connait peu ou beaucoup sur le plat vu que c’est une composante importante de l’entrainement du coureur à pied, cependant, elle reste peu connue et appliquée dans sa version ascensionnelle. Pour connaitre sa VMA, et savoir qu’en faire, un petit tour ici permettra de faire le tour de la question.

À quoi sert cet indicateur ?

  • Estimer ses futures performances
  • Eviter de se cramer dans les montées
  • Calibrer son 
  • Visualiser l’évolution de son potentiel par rapport à son entrainement.
Details

un petit tour à l’aiguille du midi (3 842m)

aiguille du midiAlors que le slalom du combiné prenait fin, Alex me propose d’aller faire un tour à l’aiguille du midi, en prenant le téléphérique. Bien qu’il faisait -19 °C à Chamonix en début de journée, et qu’il y a manifestement du vent sur les hauteurs, visible via les traces de neiges qui s’envolent sur les sommets, le ciel est totalement bleu et c’est un des jours parfaits pour se rendre là-haut pour admirer le paysage.

On arrive juste à temps pour la dernière montée, coincé entre les skieurs voulant pousser la journée de ski jusqu’au bout et quelques touristes, dont nous faisons clairement parti. En jean, baskets et grosse veste, ce n’est pas la meilleure tenue pour aller s’exposer au froid et au vent là-haut !

Details

L’Assaut du Haut Fleury – Praz de Lys / Sommand

L'assaut du haut-fleury - l'afficheHier soir avait lieu l’assaut du Haut-Fleury à Praz-de-Lys/Sommand (74), épreuve du challenge MountainSkiTour. Après une coupure plus ou moins longue liée au froid qui a sévi dans la région, me revoilà à chausser les skis et les peaux de phoques pour en découdre avec ce parcours. Pour une fois, je décide de partir bien en avance afin de ne pas me retrouver dans la situation de La Clusaz et de Flaine où j’avais dû courir pour récupérer mon dossard juste avant le départ de la course. Jamais 2 sans 3 comme on dit, un accident entre Les Gets et le Praz-de-Lys m’oblige à me changer dans le bouchon. Heureusement, les organisateurs de la course ont décidé de retarder le départ de 15 minutes. Autre petite blague, il était noté sur certains sitewebs et pas d’autres que le casque était obligatoire pour cette course. Lors de mon inscription, aucune mention de ce casque sur les informations communiquées, enfin, je retiens la leçon, le casque ne sortira plus de la voiture ! Heureusement là encore, les organisateurs nous laissent partir sans casque, à nos risques et périls dans la descente. Chanceux en somme… 

Details

Coupe du monde de ski 2012 – kandahar – Chamonix

départL’an dernier, j’avais été à Chamonix pour voir la descente de coupe de monde de ski organisé par la FIS sur la célèbre Verte des Houches en compagnie de mon frère et de Yohann. Le lendemain, j’étais retourné avec Yohann voir le super combiné, épreuve composé d’une descente (sur la même piste) suivi d’un slalom. Cette épreuve couronne le skieur le plus polyvalent, celui qui sera capable de mettre les skis à plat dans la descente à plus de 120 km/h et celui qui sera aussi capable de mettre les petits skis et d’enchainer les virages serrés entre les piquets. Malheureusement, cette dernière épreuve est vouée à disparaitre. Cette année, c’est la dernière saison complète de super combiné. L’an prochain, seul 2 sont au programmes : Wengen et Kitzbuhel, puis plus rien l’année suivante. C’était donc la dernière occasion pour voir un super combiné à Chamonix, autant dire que nous ne l’avons pas loupée. (un peu d’histoire sur le ski, la piste kandahar et le combiné)

Details

Pourquoi je me traine en fond de classement en ski alpinisme

Alors que le classement du challenge MountainSkiTour vient d’être mis à jour, je me vois classé  283 e sur 337 participants classés. Pour le moment ce classement ne veut rien dire vu qu’il faut avoir participé à minimum 6 courses pour être classé à la fin de la tournée. Enfin, il donne une bonne idée du niveau de chaque skieur. Chaque résultat de course (classement) est pondéré suivant le parcours et celui qui a le moins de point possible est en tête. Je marque 132,95 points pour la grimpée du loup à la Clusaz et  128,09 points pour la grimpée aux grandes platières à Flaine, ce qui fait une moyenne de 130,52 points.

Details

Analyse du risque d’avalanche lors d’une sortie de randonnée à ski

Suite à une remarque de Vinvin20 et de Léna à propos de la potentielle dangereusité vis-à-vis des avalanches de ma dernière sortie en ski de randonnées, je tente dans cet article de vous expliquer comment estimer le risque d’avalanche sans être un expert en la matière. Cet article reprend le très bon article paru sur le blog nospot, lui même issu du hors-serie de montagne magazine hiver 2009. J’ai juste supprimé certains passages pour simplifier la compréhension. Mes remarques expliquant mes choix apparaissent en vert, elles n’engagent que moi et pourrait contenir des erreurs, si tel est le cas, n’hésitez pas à intervenir dans les commentaires. C’est aussi comme cela que l’on progresse.

Werner Munter a mis au point une stratégie dont l’objectif est pour le skieur de réduire la probabilité d’être pris dans une avalanche. La « méthode Munter » repose sur deux démarches simples qui se complètent afin d’aboutir à une décision de type oui ou non (j’y vais ou je change d’itinéraire).

Details