raid Aventure Chablaisienne 2012 – le récit et le parcours

Comme chaque année depuis maintenant 5ans, je participe avec Clément au raid Aventure Chablaisienne, parfois accompagné du Team « Aurelien – Camille ». Cette année, c’est Julien et un ami à lui qui ont décidé de se joindre à la petite fête. Je retrouve Clément à la gare de Thonon après une longue journée de travail. On discute de choses et d’autres, et il faut déjà aller se coucher, la nuit va être courte.

5 h 30 du matin, le réveil sonne. On prépare nos sacs et nos affaires pendant que les pâtes cuisent.

6 h 30, arrivé sur le lieu du départ du raid, enfin, là où on embarquera dans des bus direction le vrai lieu du départ du raid… maintenu secret jusqu’au dernier moment. On en profite pour faire connaissance rapide avec nos vélos, que nous louons pour l’occasion. Un VTT Scott aspect 40 pour moi, la version 50 pour Clément. Le porte-carte ne s’adapte que sur le VTT de Clément, nous le choisissons donc pour la première épreuve « le run and bike ».

Details

Festa-trail – Tour du pic Saint-Loup by night

Tour du Pic Saint-Loup by Night !Après avoir retrouver la runnosphère à Saint-Jean et récupérer nos dossards (j’ai choisi de courir le Tour du pic Saint-Loup by night et accompagner sur les premiers kms du marathon de l’Hortus les amis Runnosphèriens), il est temps de d’aller se reposer un peu avant de prendre le départ de la course. J’hésite dans la stratégie : courir en mode « mobilette », accompagner Bastien, accompagner Cécile…  Cécile et Bastien ont eu la chance de reconnaitre une partie du parcours avec Vincent Delebarre. Ils me font rapidement un topo de la situation : des pierres partout, pas facile voir presque impossible à courir. En attendant de voir cela en vrai, je file me reposer dans la salle mise à disposition. Les tapis de judo sont un petit bonheur 🙂 On entend la fanfare mettre l’ambiance en attendant l’arrivée des premiers coureurs de l’Ultra-daille. Je charrie un peu le speakeur en lui disant qu’il tarde de courir car on n’est pas venu ici pour acheter du terrain. Directement il annoncera que des haut-savoyards sont présents sur le trail.

Details

Trail du Nivolet-Revard 2012 – le récit

Premier rendez-vous trail de la saison… je viens à peine de ranger les skis au placard. L’hiver a été plus long que prévu et je n’ai pas vraiment chaussé les runnings depuis plusieurs mois. D’ailleurs, ma sortie la plus longue depuis le 1er janvier aura été celle de lundi avec Benoît, 1 h 30 de footing continu sur le parcours du cross du Lyaud, bon, y avait aussi les 2 h 30 avec  au mont-Forchat, mais on n’a pas vraiment couru, on a surtout travaillé la grimpette et l’orientation. J’arrive donc à Voglans, à côté d’Aix-les-Bains sans vrai repère sur mon niveau de forme et mon niveau sportif. J’y retrouve Julien, il m’apprend que Mike l’ami du petit dej est malade, il ne sera pas du rendez-vous :(. Je retrouve aussi Manon et Guillaume du Club des foulées Chablaisiennes, et pour ne pas les dénoncer, ils n’ont pas le t-shirt du club !

Details

montée du linga – Chatel

linga vertical 1000 classic 2012Dernière montée sèche de l’année, c’est aussi la plus longue du circuit MountainSkiTour. Le format proposé est bien différent des autres courses. Plus long, 1000 m de D+ contre 600-800m d’habitude, le matin au lieu du soir après la fermeture des pistes…

La veille au soir, la pluie est tombée en force sur le nord des Alpes, humidifiant la neige sur le bas des pistes, et recouvrant les sommets d’un petit voile blanc encore bien apprécié, malgré la saison. Arrivé sur les lieux en avance, je profite de l’échauffement pour tester l’accroche des peaux sur le premier mur. Ça tient plutôt bien malgré 2 petites zipettes. Une zipette, c’est quand la peau ne tient pas sur la neige et glisse dans le sens de la piste.

Details

10 km de Thonon-les-Bains 2012 : mon premier abandon…

Dimanche c’était jour R pour la Runnosphère, le jour où Clara et Nicolas s’unissaient, décidant de porter le même dossard pour un ultra de la vie, sans fin celui-ci, ni vainqueur, ni vaincu. J’aurai voulu être là pour participer à ce mariage mais ma banquière en a décidé autrement.

Dimanche, c’était aussi le second rendez-vous de l’année du club des foulées Chablaisiennes. Suite au vote général concernant mon programme 2012, je n’avais pas prévu d’y aller, mais la forme actuelle m’offrait des perspectives de record sur la distance, puis c’est aussi participer à la vie du club que de participer aux courses annuelles. J’avais donc 2 choix, soit tenter le record, soit faire le lièvre pour qu’un membre du club batte son record.

Details

La montée du crôt 2012

montée du crôt - le parcoursUn an après… un an après ma première compétition de ski-alpinisme… enfin, de montée sèche à ski 🙂 La différence entre une montée sèche et une course de ski alpinisme ? La course de ski alpinisme nécessite des techniques d’alpinisme du style « passage sur des arrêtes skis sur le dos », « mise en place de crampons sous les chaussures », « utilisation de longes pour s’assurer sur une corde fixe »… Enfin, là, le but n’est que de grimper à fond les ballons avec les skis sous les pieds.

Pour en revenir à nos moutons, il y a un an, je rentrai de Paris après avoir pris une demi-journée pour participer à cette course, à Avoriaz. L’heure est donc au bilan, il viendra un peu plus tard, mais il est sûr que je vais pouvoir comparer mes 2 performances, même si elle reste relative à leur niveau et que le parcours n’est pas le même par rapport à l’an dernier. Un petit email de l’organisation la vielle du départ de la course annonce :

Suite au démarrage des travaux de la gare de téléphérique d’Avoriaz, le parcours de la Montée du Crôt sera modifié cette année. L’arrivée n’aura pas lieu dans la station d’Avoriaz, mais au pied du stade d’Arare au niveau de la cabane de la flèche (pour ceux qui connaissent!) Cette modification provoque une augmentation de dénivelée de +/- 100 mètres environ

Details

Montée des Perrières – Les Gets

Les gets - montée des perrièresÇa y est… je viens de rentrer de ma « pire » course de ma saison de ski-alpinisme… Elle a eu lieu aux Gets (lire Gets à l’Anglaise, comme le verbe « to get », parce que la station est surpeuplée d’anglais). J’aime bien cette station, il y a toujours un parfum de compétition quand je m’y rends… que ça soit pour voir mon cousin faire les championnats du monde de VTT de descente, pour un raid, pour une étape du critérium du Dauphiné Libéré (vélo) ou pour une montée sèche en ski alpinisme par exemple…

Details

Montée des lanches – Thollon-les-memises

Vendredi soir avait lieu une nième course de ski alpinisme. Cette fois-ci, celle-ci ne fait pas partie des 2 challenges auxquels je participe cette saison, enfin, juste pour le plaisir, sans aucune prétention au classement final, hormis ne pas finir dernier. Je me suis rendu sur cette course à cause de sa proximité de mon domicile, puis j’avais à coeur de remettre un peu les pendules à l’heure après une « contre-performance » à Megève. Enfin, plutôt une course où j’avais plus souffert que pris du plaisir et je n’aime pas ça. Ma petite série de soucis avant course continue, cette fois-ci je n’avais pas réussi à m’inscrire en ligne sur le site de la fédération. Heureusement que l’organisation est réactive et conciliante.

J’arrive avec une heure d’avance sur le départ. Le temps de récupérer le dossard et je colle les peaux sous les skis pour m’échauffer et pars repérer la première partie du parcours. C’est la partie la plus dure, ça monte très fort et à cause du manque de neige dans un virage (le second sur le plan de la course), on aura le droit à un portage le long de la piste. Le parcours fait 600 m de D+ pour 2,4 km, uniquement de la montée, soit une pente moyenne de 25 %.

Details

La Montée Emile Alais – Megève

montée de Megève4e course de ski alpinisme de la saison, 4e montée sèche… Cette fois-ci c’est à Megève (74) que je me rends. Pour une fois, le départ est à 18 h, et il faut être sur le lieu du retrait du dossard avant 17 h 45 maximum, car un bus nous amènera sur le lieu du départ. Je viens à peine de rentrer de ma sortie au col de Planchamp d’Oche. Le temps de manger, et de faire une petite sieste de 20 minutes qu’il faut déjà remettre les skis dans la voiture. Quelques touristes sur la route, ça n’avance pas. C’est affreux en ce moment. J’arrive à 17 h 20 à Megève. Le temps de garer l’automobile, prendre les skis et les peaux de phoque et d’aller chercher mon dossard, je suis pile-poil à l’heure. Comme pour les 3 précédentes courses, il faut qu’une blague me soit faite… cette fois-ci, l’organisation n’a aucune trace de mon inscription… Sympa ! Pourtant j’ai payé sur le site de la fédération française de la montagne et de l’escalade.

Details

L’Assaut du Haut Fleury – Praz de Lys / Sommand

L'assaut du haut-fleury - l'afficheHier soir avait lieu l’assaut du Haut-Fleury à Praz-de-Lys/Sommand (74), épreuve du challenge MountainSkiTour. Après une coupure plus ou moins longue liée au froid qui a sévi dans la région, me revoilà à chausser les skis et les peaux de phoques pour en découdre avec ce parcours. Pour une fois, je décide de partir bien en avance afin de ne pas me retrouver dans la situation de La Clusaz et de Flaine où j’avais dû courir pour récupérer mon dossard juste avant le départ de la course. Jamais 2 sans 3 comme on dit, un accident entre Les Gets et le Praz-de-Lys m’oblige à me changer dans le bouchon. Heureusement, les organisateurs de la course ont décidé de retarder le départ de 15 minutes. Autre petite blague, il était noté sur certains sitewebs et pas d’autres que le casque était obligatoire pour cette course. Lors de mon inscription, aucune mention de ce casque sur les informations communiquées, enfin, je retiens la leçon, le casque ne sortira plus de la voiture ! Heureusement là encore, les organisateurs nous laissent partir sans casque, à nos risques et périls dans la descente. Chanceux en somme… 

Details

Montée des Grandes Platières – Flaine

montée des grandes platièresSeconde course de ski alpinisme de l’année, c’est à Flaine que cela se déroule. Autrement dit, presque à l’autre bout du département. Le 27e BCA des chasseurs alpins sont à l’organisation. Départ de la maison à 16h45 direction donc la station de Flaine, que je ne connais pas… Arrivé aux Carroz d’Arraches, la route commence à s’enneigé un peu trop. Je réduis l’allure et je monte tranquillement, les touristes mettent les chaines, les accidents se multiplient… au moins 3 cartons sur la seule montée. J’arrive finalement à 18h15 dans la station. Le temps de me changer, de dépanner un collègue du CAF Leman en panne de frontale (merci la CCC d’en imposer 2 en matos obligatoire) et de chercher l’endroit du retrait des dossards et le départ. C’est un peu confus, il faut que je trouve un centre commercial et un ascenseur public à l’intérieur. Finalement l’ascenseur est HS…

Details

8ème Grimpée du Loup

grimpee du loupHier soir avait lieu la 3e étape du challenge MountainSkiTour, ma première course pour 2012. Suite à un soucis de neige, le parcours est modifié. Au lieu de faire 720 m de D+ comme prévu, celui se composera d’une montée longue de 500 m et environ 30 m de D+, suivi d’une descente suivant la même topologie et enfin, une montée de 470 m.

Arrivé bien en retard sur l’heure prévue d’arrivée dans la station, je galère pour trouver une place de parking. Finalement, je me décide à payer le parking sous-terrain. En 3 secondes me voilà en tenue et je file dans la station, à la recherche du départ et du lieu de réception du dossard. J’espère ne rien avoir oublier dans la voiture. Je suis accompagné par une demoiselle, toute aussi à l’heure que moi. A peine le temps de récupérer le dossard qu’il faut encore courir déposer son sac  un peu plus haut dans une benne qui sera montée à l’arrivée de la course. Enfin, je peux commencer à me mettre dans la course et commencer à étudier le parcours. 2 questions se posent : que faire pendant la première boucle ? et comment est le profil de la montée de 470 m ?

Details