courchevel X-trail

logo courchevel X TrailLe week-end dernier, alors que cela n’était pas prévu à la base, Aurélien, un ami de classe préparatoire, me propose d’aller passer le week-end à Courchevel. Au menu, du sport, du plein-air en montagne et une participation aux 30 km du Courchevel X’ Trail. Forcement, je ne peux pas refuser…  C’est donc ainsi que je me retrouve inscrit à cette épreuve.

Le programme du samedi n’est pas très clair, on partira donc faire une via-ferrata avec Aurélien… (qui fera l’objet d’un article séparé) Les autres iront à la piscine et au golf, histoire de ne pas se cramer avant la course. Chacun son point de vue, mais ils ont l’air de prendre l’épreuve un peu trop au sérieux je trouve, enfin bon…

Ainsi, le programme sera strict, récupération du dossard à 18h, puis pâtes, couché relativement tôt, carbocake au petit-déjeuner, étude du parcours dans les moindres détails, revue du matériel avant course… Je suis perdu, bien loin de mes habitudes. Je me dis alors qu’un peu de changement ne me fera pas trop de mal, moi qui prend la discipline un peu à la légère (c.f. ma raclette la veille du marathon de Lausanne, les soirées arrosées avant le 20 km de Lausanne et le cross des rameurs…)

Details

kang-yatsé II – l’ascension

Premièrement, je tenais à souligner que je ne voulais pas partager cette expérience, elle devait rester entre moi, le guide et la montagne… Pourquoi ? Parce que je pensais que c’était une expérience personnelle, qui se vit, qui ne se raconte pas. De plus, je ne voulais pas engendrer une course à la performance du genre « il a fait 6000 m et c’était facile, je peux faire mieux ! »

Après une longue réflexion, je me suis dit qu’en faite, c’était débile de ma part d’être si fermé. Voici donc mon petit récit…

C’est en inde que j’ai décidé de me lancer dans ma première expérience d’alpinisme, enfin, je ne pense pas que ce mot s’applique vu que l’on n’est pas dans les Alpes mais l’idée est là. Après avoir pris des cours d’initiation et de perfectionnement à Chamonix, je ne débarque pas totalement dans l’inconnu du coup. De plus, Nima, mon guide , est rompus aux ascensions au Népal, même si j’ai conscience que les standards européens de sécurité ne sont pas les mêmes en Inde, il va donc falloir que je m’adapte sans trop faire de concession.

Arrivé sur le camp de base, le temps n’est pas au rendez-vous… On sait que l’on va passer 3 journées sur place, une pour arriver sur place, une autre pour l’acclimatation et la dernière pour l’ascension… Cependant, si le temps change assez vite, on supprimera la journée d’acclimatation, histoire de ne pas risquer de louper l’ascension, ça serait quand même bien bête !

Dans l’après-midi, les nuages et le brouillard se lèvent, cela annonce une belle nuit étoilée et un départ possible de nuit. On se met alors d’accord sur 2 horaires possibles de départ : 5 h 30 et 11 h 30… Étant donné que l’on doit monter 1 200 m de dénivelé dans une neige plutôt fraiche sans aucune trace, le temps de montée sera supérieur à 5 h et la nuit tombe tôt.

Details

le départ

aventure chablaisienne – edition 11 – recit

Ce weekend avait lieu le raid « aventure chablaisienne » dans sa 11e édition. Avec 3 amis, Aurélien, Camille et Clément, on a reformé les 2 équipes de l’an dernier. Aurélien et Camille ont donc formé l’équipe des « asticots ». Clément et moi-même avons formé l’équipe des « mangeurs d’asticots ».

Le départ de Paris

Vendredi soir, après le travail, on se retrouve tous à la gare de Lyon afin de prendre un TGV direction Genève. Cela commence bien, Clément m’annonce par texto qu’il pourrait être en retard et louper le TGV… si c’est le cas, la participation au raid est fortement compromise. Heureusement, son train sera à l’heure et le TGV est en retard, de 15 minutes environ.

Une fois dans le TGV, on sortira l’apéro (gâteaux apéro, saucissons, jambon, fromage et pain) et on fera une petite sieste histoire de dormir un peu pendant cette nuit.

Arrivé minuit à Genève, on se mettra au lit vers 1 h 30 après avoir rejoint le domicile de mes parents.

Details

trail des allobroges 2010

L’avant course

Lorsque j’apprends qu’un trail se déroule régulièrement autour de Bellevaux, je décide presque immédiatement qu’un jour, j’y participerai… et je finirai cette course. Il faut savoir que ma famille côté grand-mère paternel est presque issue à 100 % de Bellevaux et des alentours. Pour moi, l »expatrié à Paris, c’est ainsi une sorte de retour aux sources… D’ailleurs, j’avoue ne pas trop connaitre les environs, le Trail sera un bon moyen de remettre les pendules à l’heure.

Par la suite, je n’ai pas trop hésité à m’inscrire… et à me lancer un nouveau défi… Venir à bout de ce 58 km & 4000 m de dénivelé positif dans le temps imparti. Pour seulement mon 3e trail, après le trail du Brevon (15 km, en 2008 ) et le trail de la vallée de Chevreuse (23 km, en 2010), (2 courses natures quoi !) le challenge s’annonçait, comme dire, intéressant !

Motivé par le soutien des copains, me voilà presque sur la ligne de départ… D’ailleurs, Camille me dira par SMS la veille « Héhé, trail demain mec ! fais-nous rêver ! ».

Details

20 km de Lausanne – édition 2010

Samedi après-midi, après avoir été snowboardé la matinée, je me rends en compagnie de mon petit cousin à Lausanne. Je dois participer à l’épreuve des 20 km, formant une boucle à travers la ville, autant connue pour son accueil du siège du CIO que des pentes qui parsèment ses rues. D’ailleurs, par endroits, on se croirait vraiment à San Francisco, surtout lors de belles journées ensoleillées.
Après une grosse heure de route, nous arrivons sur les berges du Leman et trouvons tant bien que mal le parking et le départ. Il faut dire que ma connaissance de Lausanne reste à améliorer, malgré mes 6 mois d’études dans cette ville. Après avoir retiré mon dossard en quelques secondes, grâce à un dispositif au top, je file récupérer le t-shirt offert pour la participation à la course. Là, cela s’annonce plus compliqué, je ne trouve pas mon chemin du premier coup, et cherche tant bien que mal le bon stand dans le village « sponsor » de l’organisation.

Cette année, le maillot est vert pal, avec des inscriptions beiges, j’aime beaucoup. D’ailleurs, j’ai décidé de faire la course avec.
Après avoir bu un coca-cola à la buvette (quoi, comment ça pas une bière ? Nan, mais faut rester sérieux quand même…) je retourne à la voiture me changer, et quitte mon cousin par la même occasion.

L’échauffement…

J’adresse un bon point à l’organisation, pour avoir mis à disposition plusieurs terrains de foot pour les sportifs. Au moins, j’aurai pris mes marques directement pour m’échauffer, toujours de la même façon, celle que j’ai apprise lors de mes longues années de footballeur.

Details

trail de la vallée de chevreuse 2010 – 21km

trail de la vallée de Cheuvreuse - matérielCe matin avait lieu le trail de vallée de Chevreuse au Perray-en-Yvelines ( 78 ). Jean-Francois, mon sparing-partner à l’entrainement m’avait proposé de participer à ce petit trail, en préparation de futures échéances dans la saison. C’est donc volontiers que j’accepte cette invitation et m’inscris le jour limite du changement de prix de l’inscription. Il y a quelques jours, Jean-Francois m’incite à changer le nom de mon équipe et de rejoindre le Team Montroc. Qu’est-ce que ce Team ? Il est né l’an dernier au trail du Mont-Blanc à Montroc où un petit groupe de personnes vivant à Paris s’est rencontré et proposé de refaire cette course. D’ailleurs, vu le niveau des futurs coéquipiers, il est possible de viser un podium, voir la victoire par équipe. Encore une fois, j’accepte volontiers ce nouveau challenge !

Seulement, à ce moment-là, je ne pensais pas devoir arrêter de courir pendant plus d’un mois pour soigner une tendinite au genou gauche. C’est donc sans réel entrainement que je vais me lancer dans la bataille.

Details

relai inter-entreprises « special olympics france »

Mardi midi avait lieu le relai inter-entreprises organisé par l’association « Special Olympics france ». Le but de la manifestation ? Mettre en compétition des entreprises lors d’une course à pied en relai. Chaque adhésion rapporte de l’argent à l’association, la plus grande organisation sportive au monde dédiée aux enfants et adultes atteints d’un handicap mental.

Details

Lausanne Marathon 2009

Après avoir fini le raid « Aventure Chablaisienne », j’avais besoin d’un nouveau challenge. En allant avec le CE de ma société faire du kite-surf à l’Aber-Wrac’h, un collègue parle de course à pied et de son expérience malheureuse sur le marathon. Voilà donc le nouvel objectif tout trouvé ! J’allais me lancer sur cette…

Details