trail des allobroges 2010

L’avant course

Lorsque j’apprends qu’un trail se déroule régulièrement autour de Bellevaux, je décide presque immédiatement qu’un jour, j’y participerai… et je finirai cette course. Il faut savoir que ma famille côté grand-mère paternel est presque issue à 100 % de Bellevaux et des alentours. Pour moi, l »expatrié à Paris, c’est ainsi une sorte de retour aux sources… D’ailleurs, j’avoue ne pas trop connaitre les environs, le Trail sera un bon moyen de remettre les pendules à l’heure.

Par la suite, je n’ai pas trop hésité à m’inscrire… et à me lancer un nouveau défi… Venir à bout de ce 58 km & 4000 m de dénivelé positif dans le temps imparti. Pour seulement mon 3e trail, après le trail du Brevon (15 km, en 2008 ) et le trail de la vallée de Chevreuse (23 km, en 2010), (2 courses natures quoi !) le challenge s’annonçait, comme dire, intéressant !

Motivé par le soutien des copains, me voilà presque sur la ligne de départ… D’ailleurs, Camille me dira par SMS la veille « Héhé, trail demain mec ! fais-nous rêver ! ».

Details

pourquoi j’ai arrêté l’alcool !

Bon… en faite, j’ai plutôt très fortement diminué ma consommation d’alcool…

Beaucoup décident d’arrêter l’alcool parce qu’ils sont ou se sentent alcooliques et qu’ils ne peuvent pas ou plus boire avec modération et discernement. J’avoue, j’en fais(ais ?) partie… J’avais ce que l’on appelle l’alcool festif, au point d’avoir besoin de boire pour me désinhiber pendant les soirées, mais vu que ça n’était jamais assez, ben voilà… je finissais mes soirées très tôt le matin, passant la matinée suivante au lit et le reste de la journée au lit aussi, avec un mal de crâne plus ou moins présent et en étant tout mou avec l’envie de ne rien faire ! Bref, une vraie larve… avec un nouveau trou sur le compte bancaire…

Il fallait donc prendre des mesures… J’en ai pris une… est-elle bonne ? Mauvaise ? Je n’en sais rien.

J’ai donc décidé « d’arrêter de boire en dessous de 1500 m d’altitude »…, ou comment faire passer progressivement la pilule aux copains en profitant pour changer les choses petit à petit ! Bien sûr, l’excuse n’est pas valable, mais elle me permet de me mettre une limite, de faire plaisir aux copains en transgressant la règle si la soirée semble bien engagée…

Details

le chablais… de nuit !

thonon by night
thonon by night

Maintenant que j’ai investi dans une lampe frontale, en vue du trail des Allobroges,  il fallait la tester avant le jour J. Alors que le temps est à la pluie depuis plusieurs jours dans la région (eh oui, il pleut beaucoup… sinon on n’aurait pas d’eau d’Evian et de Thonon), je décide de profiter de la nuit pour aller essayer les Columbia ravenous et la lampe Petzl Myo RXP sur mes chemins préférés.

22 h la nuit est tombé, c’est donc parti… J’enfile un short, un t-shirt et c’est parti… Dès que j’ai quitté le village et l’éclairage public, je peux tester la puissance de la lampe… dans les différents modes (il y a 4 modes sur la lampe, 3 puissances différentes et un mode clignotant) et avec ou sans le diffuseur. Ce que je peux en dire, c’est que l’on voit bien la différence de lumière dans les 3 modes proposés, mais que même avec le mode le plus faible, on voit plutôt pas mal je trouve.

Details

le retour des sorties longues parisiennes

À croire que les semaines se suivent, mais ne se ressemblent pas… Dimanche soir, j’ai sorti les runnings pour faire une sortie longue dans Paris. Je suis parti sur les bases d’un trajet d’entrainement pour le marathon de Lausanne en octobre dernier. A chaque fois, je sors le téléphone en mode « radio » pour écouter le match de foot sur RMC Info. Ce soir, c’était Montpellier – Lyon… Ça tombe bien, je suis fan de Lyon 🙂

Les premiers temps de passage se passent très bien, je suis dans le même temps qu’auparavant, je n’en demandais pas autant. Pourtant, au bout de 30 minutes, je comprends vite que cette séance va devenir galère, je commence à avoir mal aux jambes un peu partout… ça n’est pas très très bon, enfin, ce n’est que des prémices, je continue donc.

Details
mulebar

Test : Barres Energ’ethiques MULEBAR

Après avoir reçu 4 barres MULEBAR, et les avoir testé, voici le moment fatidique… le verdict !

Comme dit sur le blog officiel de la marque, ce ne sont que des barres de toutes les autres marques, elles apportent l’énergie nécessaires à la pratique d’activités sportives. Le seul truc qui les distinguent de la concurrence :

Les barres sont fabriquées avec des ingrédients issues de l’agriculture bio et/ou du commerce équitable. De plus, 1% du chiffre d’affaires de la marque est reversé au profit d’associations environnementales aux 4 coins de la planète.

Ainsi, cette année, les lauréats ont été :

  • Le centre pour les technologies alternatives (UK)
  • La fondation Mountain Riders (France)
  • La fondation Acción Natura (Espagne)
Details

Première randonnée de l’année

Dimanche matin, levé 9h pour parler à mon frère sur skype et lui raconter mes exploits, je me rends compte que mes jambes tirent un peu. Cela sera cependant acceptable pour passer à la 3e étape du weekend, la randonnée en compagnie de Julie.  Voulant faire une pierre deux coups, je lui propose d’aller nous balader du coté de la pointe d’Ireuse, montagne culminante à 1890 m, sur le parcours du trail des Allobroges. Ce trail est ma prochaine échéance dans mon programme 2010, le plus gros morceau d’ailleurs !

Le rendez-vous est fixé à 11 h au stade d’Allinges. Je ne la retrouverai qu’à 11 h 15, à cause d’une course de vélo qui tourne autour de la maison de mes parents, et l’école primaire, le stade et la châtaigneraie. Une boucle d’environ 1 km, où la circulation devient presque un enfer. Pour un dimanche matin, c’est rude !

Details