Festa-trail – rencontre avec Quechua

Il y a quelques mois, je reçois un email de Quechua m’invitant au Festa-Trail (dans la campagne entre Nîmes et Montpellier) pour participer à une ou plusieurs courses, suivre l’ultra-daille et découvrir la nouvelle gamme Trail de la marque. Avec discussion avec les amis de la Runnosphère, il s’avère que certains y seront. C’est donc un moyen de faire une pierre 3 coups. Rencontrer Quechua, découvrir du nouveau matériel Trail à tester et revoir quelques copains.
L’événement Quechua commence le jeudi soir, mais je ne peux m’y rendre, car je viens de débuter un nouveau travail et je ne me voyais pas aller négocier un jour de congé. C’est donc après une longue journée de travail que je prendrais ma voiture direction le Sud. Arrivé sur place à 23 h, je retrouve Anne-Sophie et Florine de Quechua accompagné de Bastien, Cecile, alias Barbie qui court longtemps dans les déserts du monde, Vincent d’Endurance Mag et Nestor, un photographe espagnol.

Details

TVSB et 20km de Lausanne…

Alors que je finalisais mon inscription à la CCC, j’ai profité d’avoir sorti ma carte bancaire pour finaliser aussi l’inscription pour le trail « Verbier – Saint Bernard ». J’ai choisi de faire la traversée, 61 km, 4200 m positif.

Le soucis, c’est qu’en Suisse, ils ont un système génial, centralisé, pour toutes les inscriptions « trail et running ». Ainsi, ils proposent des courses limitrophes à la course choisie, et aussi une inscription aux courses auxquels on n’a déjà participé.

Aussi, petit plus, lorsque l’on consulte les résultats d’une course, on peut voir l’historique des résultats des autres concurrents aux différentes courses réalisés. Ainsi, cela permet aussi de se faire une idée du résultat potentiel que l’on pourrait faire sur telle ou telle course.

Details

20 km de Lausanne – édition 2010

Samedi après-midi, après avoir été snowboardé la matinée, je me rends en compagnie de mon petit cousin à Lausanne. Je dois participer à l’épreuve des 20 km, formant une boucle à travers la ville, autant connue pour son accueil du siège du CIO que des pentes qui parsèment ses rues. D’ailleurs, par endroits, on se croirait vraiment à San Francisco, surtout lors de belles journées ensoleillées.
Après une grosse heure de route, nous arrivons sur les berges du Leman et trouvons tant bien que mal le parking et le départ. Il faut dire que ma connaissance de Lausanne reste à améliorer, malgré mes 6 mois d’études dans cette ville. Après avoir retiré mon dossard en quelques secondes, grâce à un dispositif au top, je file récupérer le t-shirt offert pour la participation à la course. Là, cela s’annonce plus compliqué, je ne trouve pas mon chemin du premier coup, et cherche tant bien que mal le bon stand dans le village « sponsor » de l’organisation.

Cette année, le maillot est vert pal, avec des inscriptions beiges, j’aime beaucoup. D’ailleurs, j’ai décidé de faire la course avec.
Après avoir bu un coca-cola à la buvette (quoi, comment ça pas une bière ? Nan, mais faut rester sérieux quand même…) je retourne à la voiture me changer, et quitte mon cousin par la même occasion.

L’échauffement…

J’adresse un bon point à l’organisation, pour avoir mis à disposition plusieurs terrains de foot pour les sportifs. Au moins, j’aurai pris mes marques directement pour m’échauffer, toujours de la même façon, celle que j’ai apprise lors de mes longues années de footballeur.

Details