Tour des dents du midi

Alors que nous montions la cabane Rambert (CAS), nous nous demandions si un jour nous pourrions faire le tour des Muverans, circuit de randonnée pédestre autour d’Ovronnaz. On finit par se décider pour partir sur ce sentier en mode « randonnée léger » sur 3 jours au lieu de 4, étant plutôt bon randonneur… Après tentative de…

Details

ravitailleur sur la patrouille des glaciers 2012

Comme annoncé depuis bien longtemps, je voulais aller voir la patrouille des glaciers. Pour rappel, la patrouille des glaciers, c’est une course militaire de ski alpinisme par une haute route entre Zermatt et Verbier. Cette course est ouverte aux concurrents civils et est l’une des plus grosses courses populaires en Suisse. L’élite a sa place comme Mr tout le monde, qui cherche à se mesurer au parcours proposé. 53kms, 4000 m de D+, de nuit, avec des passages à 3700 m et 3 200 m. Ça ne plaisante vraiment pas !

J’avais prévu d’aller à Rosablanche, au petit matin, du côté de Verbier pour voir passer la course. Après avoir interrogé quelques amis potentiellement intéressés pour venir, Benoit, seul à me répondre, me propose de l’accompagner à Tête-Blanche (3 700 m) pour aider l’équipe de son ami Alexis Sevennec, composé de Valentin Favre et Yannick Buffet. J’accepte volontiers l’invitation et me voilà donc ravitailleur officiel de l’équipe 100 % Française de l’élite. 

Details
aiguille du tour

un petit tour à l’aiguille du tour…

Mardi matin, reveil 6h, je rassemble mes affaires d’alpinisme pour rejoindre Steeven et se rendre à Chamonix où l’on a rendez-vous avec notre guide. On a toujours dans l’idée de monter au sommet du mont Blanc, sans doute pas aujourd’hui car l’heure est déjà bien avancée mais au moins de prendre rendez-vous pour ce sommet.

Il nous explique aussi que malgré le très beau temps de la journée, la voie que l’on souhaitait emprunter n’avaient pas pu être tracer par des guides la veille, à cause de grosses plaques à vents et que l’on voyait les nuages se déplacer un peu trop vite en haut pour vraiment apprécier la balade. Si c’est pour monter et souffrir, ça ne vaut pas le coup.

Details

kang-yatsé II – l’ascension

Premièrement, je tenais à souligner que je ne voulais pas partager cette expérience, elle devait rester entre moi, le guide et la montagne… Pourquoi ? Parce que je pensais que c’était une expérience personnelle, qui se vit, qui ne se raconte pas. De plus, je ne voulais pas engendrer une course à la performance du genre « il a fait 6000 m et c’était facile, je peux faire mieux ! »

Après une longue réflexion, je me suis dit qu’en faite, c’était débile de ma part d’être si fermé. Voici donc mon petit récit…

C’est en inde que j’ai décidé de me lancer dans ma première expérience d’alpinisme, enfin, je ne pense pas que ce mot s’applique vu que l’on n’est pas dans les Alpes mais l’idée est là. Après avoir pris des cours d’initiation et de perfectionnement à Chamonix, je ne débarque pas totalement dans l’inconnu du coup. De plus, Nima, mon guide , est rompus aux ascensions au Népal, même si j’ai conscience que les standards européens de sécurité ne sont pas les mêmes en Inde, il va donc falloir que je m’adapte sans trop faire de concession.

Arrivé sur le camp de base, le temps n’est pas au rendez-vous… On sait que l’on va passer 3 journées sur place, une pour arriver sur place, une autre pour l’acclimatation et la dernière pour l’ascension… Cependant, si le temps change assez vite, on supprimera la journée d’acclimatation, histoire de ne pas risquer de louper l’ascension, ça serait quand même bien bête !

Dans l’après-midi, les nuages et le brouillard se lèvent, cela annonce une belle nuit étoilée et un départ possible de nuit. On se met alors d’accord sur 2 horaires possibles de départ : 5 h 30 et 11 h 30… Étant donné que l’on doit monter 1 200 m de dénivelé dans une neige plutôt fraiche sans aucune trace, le temps de montée sera supérieur à 5 h et la nuit tombe tôt.

Details

cours de glace à Chamonix – journée du dimanche

Dimanche matin, rebelote, rendez-vous à Chamonix à 8 h 30. Cette fois-ci, c’est à la gare de Montenvers, pour prendre le train qui mène à la mer de Glace.

J’arrive forcement bien en avance, mais j’arrive à me mettre en retard, faute de pouvoir trouver un sandwich un dimanche matin dans Chamonix, du coup, ça sera un bon saucisson et une baguette.

Le programme du jour annonce :

Alpinisme

Dates : 30 mai 2010 – 30 mai 2010
Durée : 1  jour(s)

Cette journée organisée dans le massif du mt Blanc sera consacrée au rappel des notions de base en technique de glace et de neige : encordement glacier, raccourcissement de corde, technique de cramponnage, maniement du piolet. Un accent particulier sera mis sur les techniques de mouflage et de sauvetage qui vous seront utiles en ce début de saison pour vos ascensions en tant que responsable.
Ce cours pourrait être la suite de celui du 29 mai.

Niveau physique : relax
Niveau technique : Expérience de base

Details

cours de glace à Chamonix – journée du samedi

En cherchant une carte du type « IGN » de la région du Ladakh en Inde, où je me rends pour faire un trek et une ascension pendant 12 jours, je suis tombé par hasard sur le site d’un guide de haute montagne suisse. Il propose 2 cours sur un weekend (cours de base et cours de perfectionnement). Ce samedi, cela sera donc le cours de base :

Cette journée, probablement organisée dans la région de Chamonix, sera consacrée au rappel et à la découverte des notions de base en technique de glace et de neige : connaissance du matériel, encordement glacier, marche sur glacier, maniement du piolet, maitrise de glissade… Bref, tout ce qui vous sera utile en ce début de saison pour vos futures ascensions dans les Alpes.
Ce cours de base peut être combiné avec celui de perfectionnement le 30 mai.

Niveau physique : relax
Niveau technique : Sans expérience alpine

Details