trail : coach ou pas ?

Pour faire simple, voilà le constat… depuis mon changement de lieu de travail et donc la SaintéLyon, je n’ai chaussé les runnings que 8 fois… 8 petites fois en un peu plus de 2 mois. A ce rythme, il va être compliqué de tenir les objectifs fixés en début de saison, surtout après la sortie « longue » de dimanche dernier. 1h20, une impression de me traîner, de souffrir dans les côtes de mon terrain de jeu favori, là où je vole d’habitude… Certes le terrain était gras, boueux à souhait et la pluie n’arrangeait rien… mais à mon avis, ce ne sont que des excuses. Pendant cette sortie, je me suis maudit. Maudit de ne pas être assidu à l’entrainement, de faire n’importe quoi, d’enchaîner les séances de fractionnés en faisant toujours plus, au risque de se blesser inutilement.

Bref, dimanche soir, en rentrant de ma sortie, pour la première fois depuis que j’ai commencé à courir « pour de vrai », j’ai eu l’impression d’avoir à reprendre l’ensemble des bases, en repartant du début.

Details

La traversée du Zanskar – le film

En lisant ma blogroll Google Reader, je tombe sur un article du blog ZeOutdoor où Celine, l’auteur, fait un descriptif des films d’aventure à l’affiche au mois de février. Je note la présence d’un film nommé « la traversée du Zanskar »… Le Zanskar est une région voisine du Ladakh, et porte son nom grâce au fleuve éponyme. Cette contrée est une des plus arides et des plus froides de l’Hymalaya. Entouré par des sommets de plus de 7000m, elle ne reçoit pas beaucoup d’eau des moussons annuels. Elle est célèbre grâce (ou à cause) des treks estivaux ou hivernaux proposés dans la région.

Naturellement, la possibilité de pouvoir revoir certaines images similaire à mon voyage de l’an dernier m’a premièrement séduit. L’histoire concerne le voyage d’un monk (moine bouddhiste) voulant mener des jeunes enfants de cette région à Manali, dans une école afin qu’ils reçoivent une éducation. On y voit comment l’expédition se monte, les différents chemins possibles et son déroulement.

Details
asics gel trabuco 13

Asics Gel Trabuco 13 – modèle « guêpe »

Ca y est ! Je viens de faire ma première infidélité à mes Columbia Ravenous … J’ai en effet investi dans une paire d’Asics Gel Trabuco 13 lors du salon du Courchevel X trail, principalement parce que j’avais oublié mes Columbia, et aussi parce qu’elle arrivait en fin de vie.

Après un petit tour sur le net, il se trouve que Laurent du blog « loloraidoutdoor.com » a investi dans la même paire en vue de la TDS (petite soeur de l’UTMB). Voici ce qu’il en dit …

Details

kang-yatsé II – l’ascension

Premièrement, je tenais à souligner que je ne voulais pas partager cette expérience, elle devait rester entre moi, le guide et la montagne… Pourquoi ? Parce que je pensais que c’était une expérience personnelle, qui se vit, qui ne se raconte pas. De plus, je ne voulais pas engendrer une course à la performance du genre « il a fait 6000 m et c’était facile, je peux faire mieux ! »

Après une longue réflexion, je me suis dit qu’en faite, c’était débile de ma part d’être si fermé. Voici donc mon petit récit…

C’est en inde que j’ai décidé de me lancer dans ma première expérience d’alpinisme, enfin, je ne pense pas que ce mot s’applique vu que l’on n’est pas dans les Alpes mais l’idée est là. Après avoir pris des cours d’initiation et de perfectionnement à Chamonix, je ne débarque pas totalement dans l’inconnu du coup. De plus, Nima, mon guide , est rompus aux ascensions au Népal, même si j’ai conscience que les standards européens de sécurité ne sont pas les mêmes en Inde, il va donc falloir que je m’adapte sans trop faire de concession.

Arrivé sur le camp de base, le temps n’est pas au rendez-vous… On sait que l’on va passer 3 journées sur place, une pour arriver sur place, une autre pour l’acclimatation et la dernière pour l’ascension… Cependant, si le temps change assez vite, on supprimera la journée d’acclimatation, histoire de ne pas risquer de louper l’ascension, ça serait quand même bien bête !

Dans l’après-midi, les nuages et le brouillard se lèvent, cela annonce une belle nuit étoilée et un départ possible de nuit. On se met alors d’accord sur 2 horaires possibles de départ : 5 h 30 et 11 h 30… Étant donné que l’on doit monter 1 200 m de dénivelé dans une neige plutôt fraiche sans aucune trace, le temps de montée sera supérieur à 5 h et la nuit tombe tôt.

Details

pourquoi je cours ?

pourquoi je cours ?Ahhh ben ça c’est une bonne question… si j’avais la réponse, je te répondrais avec plaisir, mais là… je n’en sais trop rien. D’ailleurs, toi, pourquoi fumes-tu ? pourquoi bois-tu ? Ou même pourquoi respires-tu ? Ben oui quoi… Non en faite, je ne sais pas pourquoi je cours. Je sais juste que quand je chausse mes chaussures, je retrouve une partie de mon sourire que j’avais pu abandonner dans la journée. J’ignore d’ailleurs le plus souvent la durée de ma sortie, mais je sors… filant tout droit, jusqu’à ce qu’un mur rencontre ma tête, et là, je tourne à gauche et ainsi de suite… puis, quand je commence à avoir mal aux jambes, je fais demi-tour, et je rentre prendre une douche, puis ma petite vie reprend son traintrain quotidien.

Details

de retour de nul-part…

Ça y est… c’est le retour ! Après un peu moins d’un mois passé loin de l’Europe, me voici de retour à Paris… J’ai découvert un nouveau pays, que je ne connaissais pas, qui ne m’attirait pas et je dois bien l’avouer, je reste sur le cul, sous le charme… Je vais essayer de prendre…

Details

des vacances !!!

Juste un petit mot pour vous dire qu’il n’y aura surement pas de mise-à-jour du blog durant un bon mois…

En effet, je suis arrivé en Inde hier matin et je n’aurais pas d’accès internet pendant toutes mes vacances.

A très vite !