la SainteLyon 2010 : un ultra-trail blanc de nuit

saintelyonSamedi matin, reveil à 8 h 30 pour aller au vieux-campeur afin d’acheter de quoi me nourrir et voir si j’arrive à trouver des guêtres pour aller sur mes chaussures de running. Le vendeur me rit au nez me disant que cela faisait plus d’un mois qu’il avait 5 à 6 demandes par jours à ce sujet, et que donc, les stocks sont vides ! Direction donc Gare de Lyon et le TGV, dans lequel je me forcerai à dormir. À Lyon, je retrouverai mon frère, sortant de soirée. On passera 2 heures ensemble et je file à Gerland et le palais des sports pour prendre le bus direction Saint-Étienne. Dans le bus, le hasard fait que je me trouverai à côté d’un supporter stéphanois. Du coup, ça chambra un peu. 17 h 30, on est arrivé sur place. Pas de queue pour récupérer son dossard, le temps de faire un petit tour du village (j’y trouverai des guêtres, qui auront protégés ma puce pendant la course, plus que protégés mes pieds de l’humidité) et 18 h 15 et plus rien à faire jusqu’à l’ouverture de la pasta-party et le départ à 0 h. Je tente alors de décrire ma position à Fabrice par twitter, n’ayant pas son numéro de téléphone, mais pas facile facile avec tout ce monde.

Details

Visite chez le podologue : STL, c’est ok sous conditions !!

Mercredi midi, pendant ma petite sortie « côte des gardes & parc de Saint-Cloud », j’ai ressenti une vive douleur sur l’ensemble du côté extérieur du pied gauche. Au début, je me suis dit « c’est bon, ça va passer… » et au fur et à mesure que j’avançais, la douleur restait, m’handicapait même plusieurs heures après la sortie. La mort dans l’âme, j’avais donc annoncé sur twitter mon forfait pour la veillée du bois jeudi soir, et pour l’ensemble des sorties restantes d’ici la SaintéLyon. Je venais de prendre mes billets de TGV pour aller à Lyon d’ailleurs, bien sûr, en « non-échangeable, non-remboursable » et je me voyais déjà chercher comment faire en cas d’abandon avant même d’avoir chaussé les runnings.

Details

Saintelyon – préparation & stratégie

saintelyonLa Saintelyon 2010, c’est dans moins d’un mois… Il est grand temps d’établir un plan post-marathon pour bien préparer ce dernier rendez-vous de l’année. Je penses que je vais continuer mon petit programme « marathon », soit 4 sorties par semaine avec :

  • une sortie « tortue »
  • une sortie « côte » et seuil
  • une sortie « fractionnée » sur piste
  • une sortie longue le week-end, remplaçable par une sortie VTT XC.

et surtout, tenter d’intégrer une ou deux sorties de nuit typées SaintéLyon, de nuit, avec un mixte bitume+sous-bois. Je crois d’ailleurs que le Chablais sera parfait pour ce genre d’entrainement. Cela me permettra de faire un choix dans mes chaussures pour la course le jour J. J’hésite encore entre les Columbia Ravenous et les Asics Trabbuco. Ces sorties me permettront aussi de faire les bons réglages concernant la frontale et de vider mes piles.

Details